YeZ, une Leaf made in China et 100 % bio

saic-yez-concept-car-2
Nissan a la Leaf, SAIC (Shanghaï Automotive Industry Corporation) a sa YeZ, dont le nom signifie également « feuille  » en français. Est-ce un effet d’annonce ? Pas vraiment. SAIC, qui est le partenaire de General Motors et qui expose avec le groupe américain des véhicules électriques destinés à la mobilité personnelle (EN-V), a profité de l’Expo Universelle de Shanghaï pour présenter sa propre vision de la voiture propre à l’horizon 2030. La YeZ, qui est exposée sur le pavillon chinois dans l’aire à faible carbone, est innovante à plus d’un titre. Elle utilise les ressources naturelles (le CO2, le soleil et l’air) pour les transformer en énergie électrique et ne rejeter que de l’oxygène, exactement comme le font les plantes lors de la photosynthèse.

saic-yez-concept-car-7

La YeZ se distingue notamment par son toit recouvert de cellules photovoltaïques et de turbines dans les roues, qui convertissent l’énergie solaire et le vent en énergie électrique. Précisons au passage que les panneaux solaires sont capables de s’orienter automatiquement en direction du soleil, grâce à un « solar tracking system » qui facilite la récupération d’énergie. Quant aux turbines intégrées dans les roues, elles jouent le rôle de mini-éoliennes, en produisant de l’énergie qui peut être stockée dans les batteries et servir pour alimenter des équipements auxiliaires. Venturi, avec son étonnante Eclectic, a déjà exploré cet axe de recherche.

saic-yez-concept-car-10

Le concept le plus bluffant est celui de la captation du CO2 dans l’air environnant pour le transformer en oxygène. Pour ce faire, la carrosserie de YeZ est recouverte de matériaux organiques (MOF : Metal Organic Frameworks) qui ont la particularité d’absorber les gaz. En l’occurrence, ils captent le dioxyde de carbone et les molécules d’eau. Une série de transformations chimiques aboutit ensuite à de la production de courant électrique et au rejet d’oxygène dans l’atmosphère. La YeZ joue donc le rôle d’une plante verte sur 4 roues. On a assez peu d’infos sur le rendement du système, mais les chinois pensent manifestement que l’automobile à énergie positive pourrait être prête d’ici 2030.

Voir le diaporama :

Voir la vidéo :

Tags : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.