L’Audi TTS qui roule toute seule poursuit ses développements

Audi-TTS-stanford-essais
Voici quelques nouvelles de l’Audi TTS développée avec l’aide de l’Université américaine de Stanford. Comme je vous l’avais déjà dit sur ce blog, c’est une voiture qui roule toute seule. Et, contrairement aux véhicules robotisés qui se sont illustrés jusqu’à présent dans le Challenge DARPA ou ailleurs, c’est une auto qui est capable de faire des dérapages sans pilote derrière le volant. Et, croyez moi, ce sera sacrément utile pour faire l’ascension de Pikes Peak (un site dans le Colorado où se déroule une course annuelle à plus de 4000 m de hauteur). Il y a quelques semaines, Audi a diffusé de nouvelles images de son TTS autonome en action. Pour l’anecdote, l’auto a été baptisée « Shelley ».

Voici donc ce nouveau teaser :

La marque collabore depuis quelques années avec l’Université californienne de Stanford pour développer des véhicules capables de se déplacer tout seuls. L’équipe travaille avec un TTS équipé d’un GPS différentiel, d’un laser et de lecteurs optiques. L’objectif est de créer l’événement à Pike’s Peak pour prouver qu’un véhicule autonome n’est pas qu’un gadget. Cela ne veut pas dire pour autant qu’Audi et Volkswagen veulent remplacer le conducteur par la machine. L’idée est plutôt d’utiliser des techniques d’avant-garde par exemple pour réguler le trafic dans les bouchons ou pour aider à la conduite dans certaines circonstances.

Voir la vidéo de l’Université de Stanford :

Initialement, Audi avait prévu de participer à la course, mais le test aura lieu en fait à l’automne.

Pour finir, voici un diaporama :

Tags : , , , ,

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.